Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : conso-responsable.over-blog.com
  • conso-responsable.over-blog.com
  • : Choisissons notre consommation. Ne la subissons pas. Les associations de consommateurs ne font que défendre la société de consommation. « Consommer, consommer, toujours plus… » Au mépris de la qualité et de l’éducation qui mènent pourtant à la liberté de choisir et d’agir. Elles sont complices et nous envoie dans le mur. C’est un fait ! La société de consommation détruit le lien social, dévore l'environnement. Face au consumérisme, regroupons-nous !
  • Contact

Rejoignez-nous ?

Contacter nous en écrivant à consommateurs.responsables[@]gmail.com

 

Rejoignez-nous pour défendre la consommation responsable et faire avancer sa prise en compte par tous

 

Choississons notre consommation

 

Ne la subissons pas

Recherche Dans Ce Site

13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 12:42

Les Amis de la Terre ont sonné l'alerte début juin 2010 en produisant une très bonne analyse du rapport sur les liens entre le nucléaire et l'industrie bancaire. Ce rapport (disponible en anglais sur www.nuclearbanks.org) montre clairement les liens étroits et intéressés (financier, bien entendu !) entre 45 grandes banques internationales et le financement de projets directement axés sur le développement de l'industrie nucléaires ou d'entreprise gravitant immédiatement autour de ce secteur et participant donc activement à sa croissance. Les Amis de la terre résume parfaitement la situation en notant que "867 transactions financières ont été répertoriées, impliquant 124 banques internationales dans le financement de 70 entreprises, pour un montant total de 175 milliards d’euros entre 2000 et 2009."

 

Si certaines banques financent timidement des projets en faveur des énergies renouvelables, en revanche, les investissements restent très majoritairement en faveur de l'énergie nucléaire.

 

Rappelons ici que les réserves prouvées (hors stock stratégiques et militaires) ne sont que de quelques dizaines d'années (moins d'un demi-siècle) et nous comprenons immédiatement que le secteur bancaire le plus influent (les plus grosses banques) n'a pas de vision à long terme et se contente de participer à des financements rentables. En d'autres termes, les banques sont principalement occupées par l'aspect économique et financier que par une quelconque mission de service public ni même par la moindre anticipation stratégique. Cela s'explique très simplement par la position dominante et incontournable de ses acteurs dans toutes les sphères de la société, à commencer par les grands investissements nationaux et internationaux.

 

Souvenons-nous également que, alors que nous venons de commémorer les apocalypses militaires de Hiroshima et de Nagasaki, que la production d'énergie nucléaire (hors-mis sa faible rentabilité entre énergie primaire et énergie finale), produits des déchets radioactifs difficilement gérables (qui va les protéger pendant des milliers d'années ? qui garanti que les flammes qui brûlent autour de Moscou ne vont pas endommager les déchets stockés ? Qui garanti qu'aucun Tchernobyl ne se produira à l'avenir ?) et fait peser sur les populations touchées par les centrales, les stockages de produits radioactifs et les mines d'uranium notamment des menaces réels et, malheureusement durable.

 

Les Amis de la Terre note notamment « L’étude et le site Internet révèlent des informations accablantes pour les banques françaises. Trois d’entre elles font ainsi partie des cinq banques internationales les plus engagées dans le nucléaire, à commencer par BNP Paribas, n°1 mondial, puis Société Générale et Crédit Agricole, respectivement n°4 et 5 mondiaux. »

 

Autre sujet d'inquiétude (le mot est tellement faible !), les montants investit dans la filière nucléaire ne seront pas disponible ailleurs ! A moins d'assurer une rentabilité supérieure à 100% (soit, récupérer 2€ pour 1€ investit), il y a donc ici un choix stratégique commun (état, banque et industrie) en faveur d'une solution dangereuse et de court terme.

 

Notre avenir mérite d'être ainsi, au nom de l'existence d'un monde disposant d'une ambition à long terme et, plus modestement, au titre de l'installation d'une consommation responsable au sein d'une société responsable, nous demandons fermement :



  • - à chaque usager de sommer leur partenaires bancaires de lui fournir la répartition de ses investissements par pôle en faisant apparaitre clairement les sommes allouées au secteur nucléaires
  • - à chaque usagers de sommer les partenaires bancaires de désinvestir l'industrie nucléaire et de réaliser les simulations économiques ad-hoc permettant de transférer les fonds radioactifs vers des investissements responsables
  • - à chaque établissement bancaires de produire sans délais une justification industriel de ces investissements attestant notamment de la prise de risque et de la rationalité à long terme de sa prise en compte


 

Nous tenons également à rappeler que le secteur bancaire comporte une branche qui repose sur les fonds que nous leur confions. Rappelons donc que nous avons le pouvoir de choisir notre partenaire sans nous rendre malgré-nous complice de leurs investissement irresponsable.

 

Enfin, pour terminer, nous tenons à rassurer l'ensemble des usagers des banques. Si nous ne pouvons faire ici de prosélytisme, nous tenons à rappeler ici que le changement de banque est très simple. Il vous suffit, après avoir trouvé notre futur partenaire, de négocier avec lui (c'est son intérêt !) le transfert gratuit de l'ensemble de vos dossiers. Rien de plus simple.


 L'avenir n'est pas nucléaire. Nous devons nous en sortir progressivement. Cela passe par des investissements massifs en faveur de la maitrise de nos consommations, une réflexion globale sur les impératifs de consommation et sur des investissements en faveur de la réduction collective de la consommation (politique des déplacements, télétravail, énergie renouvelables,...)

 

N'hésitez pas à nous faire part de vos questions et de vos retours d'expériences sur ce sujet stratégique et hautement porteur de responsabilisation de la société ! a nous de jouer.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by conso-responsable - dans Energie
commenter cet article

commentaires