Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : conso-responsable.over-blog.com
  • conso-responsable.over-blog.com
  • : Choisissons notre consommation. Ne la subissons pas. Les associations de consommateurs ne font que défendre la société de consommation. « Consommer, consommer, toujours plus… » Au mépris de la qualité et de l’éducation qui mènent pourtant à la liberté de choisir et d’agir. Elles sont complices et nous envoie dans le mur. C’est un fait ! La société de consommation détruit le lien social, dévore l'environnement. Face au consumérisme, regroupons-nous !
  • Contact

Rejoignez-nous ?

Contacter nous en écrivant à consommateurs.responsables[@]gmail.com

 

Rejoignez-nous pour défendre la consommation responsable et faire avancer sa prise en compte par tous

 

Choississons notre consommation

 

Ne la subissons pas

Recherche Dans Ce Site

15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 16:06

Avant toute chose et pour parer à toute critique à venir, nous tenons à préciser que les analyses proposée ici ont été réalisée le 15 février 2011 et que nous vérifierons si l'ensemble des remarques que nous proposons seront mises à profit. Pour le moment, nous en doutons fortement.

 

Il existe dans la jungle de la consommation et de l’information aux consommateurs un créneau très intéressant qui consiste à présenter des comparatifs entre produits. Très pratiques, ces sites internet sont censés présenter les avantages et les inconvénients des produits et guider ainsi les consommateurs. Ca, c’est la théorie…

 

En réalité, comme toute jungle, celle-ci est remplie d’étrangetés… Certains sites proposent des classements de produits en fonction des notes des internautes. On sait pourtant que la fréquentation des sites internet n’est aucunement représentative de la société des consommateurs (le moindre sondage par internet produit des informations très différentes que tout autre. C’est un fait). On imagine en outre tout à fait probable l’intrusion des industriels qui peuvent, eux-aussi, voter et faire grimper leur propre produit. Notre avis sur ces sites est sans appel : à éviter absolument !

D’autres sites présentent des produits suivant une sélection « financière » a priori. Ainsi, ils proposent uniquement les produits dont les producteurs ont payé un droit d’entrée sans autre critère d’accès aux consommateurs. N’importe quel produit sera donc disponible, « bon » ou « mauvais », sans la moindre information ou aide à la décision pour les consommateurs. Là encore, jugement sans appel : niet

D’autres sites encore proposent des produits suite à une demande de la part des producteurs de ces produits. Les gestionnaires des sites analysent ces produits en fonction de critères plus ou moins variables. Dans ce cas, nous soutenons la démarche où les critères sont exposés en toute transparence et inscrits dans une démarche responsable. Le seul site réellement recommandable qui, plus encore est inscrit dans une démarche de consommation responsable est le site des Ecosapiens qui, en outre, propose des informations et de l’actualité (voir http://www.eco-sapiens.com).

 

Il existe enfin une autre catégorie de site qui pourrait être tellement intéressant s’il n’était mort dans l’œuf ! Soutenu par la puissance publique, une ONG environnementale et une association de consommateur, le site TOPTEN (http://www.guidetopten.fr) propose des sélections de produits consommant le moins d’énergie. A priori, ça a l’air tout simplement génial ! Pourtant, dès qu’on se penche sur le sujet avec une gomme, un crayon et une petite calculatrice, on découvre une énorme pagaille, remplie de fausseté et d’erreurs. Pire encore, la formule choisie par les auteurs est absolument repoussante. Si nous convenons qu’il n’est pas simple de produire un site d’information de ce type, en revanche, les tableaux produits perdent tout le monde. Mieux encore, les classements sont présentés a priori en fonction du coût d’usage décroissant, sans tenir compte (a priori toujours) du coût d’achat ! C’est bien joli d’avoir une machine à laver qui consomme peu mais si celle-ci coûte beaucoup plus chère qu’une plus modeste, ça ne nous avance pas franchement. Si on ajoute à cela l’obsolescence programmées des appareils, on se demande vraiment si les auteurs de ce site vivent vraiment dans le même monde que nous. Pourtant, redisons-le, nous applaudissons des deux mains l’idée de sélection de produits de faible consommation d’énergie, même si nous pensons qu’il faut élargir d’urgence à l’ensemble des coûts environnementaux et sociaux.

 

Voyons ici, dans le détail, l’analyse d’un exemple : les machines à laver. Nous verrons par la suite nos propositions en la matière.

Le classement des machines à laver de TOPTEN

Le site TOPTEN ne propose, pour les machines à laver qu’une seule sélection de produits. Il mélange ainsi allégrement les lave-linge de 5,5kg, 6kg, 7kg et 8kg. Première surprise donc puisque, un enfant pourrait largement imaginer qu’une machine plus grosse consomme plus qu’une machine plus petite. Pas chez TOPTEN…

Ensuite, le classement est proposé en fonction du coût d’usage. Le site étant transparent, nous regardons donc à quoi cela correspond et nous découvrons qu’il s’agit en réalité d’un calcul 1000kg de linge lavé par an pendant 10 ans. Il précise d’ailleurs, pour info que cela correspond à environ 4 cycle par semaines (donc 4X52 = 208 lessive par an) pour une machine de 5kg.

Mais, en refaisant l’ensemble des calculs, surprise… Nous ne trouvons pas du tout les mêmes résultats… Interloqués, nous cherchons et… nous trouvons ! Les auteurs de TOPTEN, qui décidemment ne vivent pas sur la même planète que nous, font leur calcul en prenant l’hypothèse de 208 lessives par ans. Quelque soit le volume de la machine… Autrement dit, leur tableau est, non seulement affreux d’un point de vu esthétique mais, en plus, affreusement faux d’un point de vue économique. Ils ont en effet simplement évalué le coût de 208 lessives par an pendant 10 ans, que la machine fasse 5,5kg ou 8kg… Pourtant, pour laver 1000kg, comme ils l’annoncent il ne faut pas autant de lessive avec une petite machine ou avec une grosse. C’est pourtant assez simple à imaginer !!! Pour TOPTEN en revanche, il semble que 208x5,5 = 1144kg soit tout à fait la même chose que 208X8 = 1664kg. Une paille ! On comprend alors la qualité des résultats… Rien à en tirer !

 

Parce que nous sommes gentils, nous avons refait l’ensemble des calculs gratuitement (en utilisant les coûts d’énergie et d’eau proposée par TOPTEN pour pouvoir comparer nos résultats). Pour information, nous nous sommes renseignés et nous avons appris le coût de la réalisation d’un classement TOPTEN... C'est sans commune mesure avec la qualité du travail founi ! Nous n'en dirons pas plus mais, sachez que nous allons donc proposer de réaliser nous-mêmes ces travaux, de la conception à la mise à jour (puisque nous avons aussi constaté une très faible fréquence de mise à jour. Très faible voire aléatoire...). Nous sommes d'autant plus inquiets par le faible niveau de qualité de ce site qu'il est largement produit et promu par des fonds publics...

 

Produits (présenté comme le fait le site TOPTEN)

Notre méthode : 1000kg par an pendant 10 ans (nous adaptons le nombre de cycle annuel au volume de linge à laver)

Méthode TOPTEN : 4 cycles par semaines, pendant 10 ans (peu importe le volume de la machine…)

Marque

Référence

Coût d'utilisation

Coût de revient sur 10 ans

Coût d'utilisation

Coût de revient sur 10 ans

Miele

W 647

517 €

2 196 €

591 €

2 270 €

Miele

W 2859 i WPM CHD/CDG Inox

517 €

2 916 €

591 €

2 990 €

Essentiel B

ELF 614D3

498 €

893 €

621 €

1 016 €

Candy

GOF 146

498 €

873 €

621 €

996 €

Electrolux

EWF167580W

446 €

961 €

650 €

1 165 €

LG

F 14733 WH / F 14732 WH

451 €

1 026 €

656 €

1 231 €

Panasonic

NA-168VG2W

394 €

979 €

656 €

1 241 €

AEG-Electrolux

L76750

451 €

950 €

656 €

1 155 €

LG

F 14721 WH

483 €

938 €

703 €

1 158 €

Gorenje

WA 72145 BK / WA 72145

483 €

868 €

703 €

1 088 €

Brandt

MAXI 1489 F

487 €

1 042 €

709 €

1 264 €

Modèle énergivore non conseillé

 

536 €

1 045 €

781 €

1 290 €

 

Nous constatons tout de suite que les produits présentés comme les meilleurs à priori sont… … les plus chers ! Mieux encore, ce sont en fait les produits ayant la plus petite capacité (5,5kg de chargement). Nous pouvions nous attendre, dans une sélection de produit de ce type à ce que les appareils au plus faible chargement soient sensiblement moins onéreux à l’utilisation que les produits au volume plus important ! D’autant plus que les calculs présentés par TOPTEN sont entièrement faux puisqu’ils reposent sur la prise en compte parfaitement erronée d'une hypothèse de calcul pourtant simple ! Quel superbe conseil pour les consommateurs…

TOPTEN : des conclusions en totale opposition avec les bases de la consommation !

Nous constatons également que le classement proposé par TOPTEN est passé à côté de l’information fondamentale qu’il aurait du formuler s’il avait imaginé un instant la communication des fabricants, l’évolution des sociétés, l’emprise du marketing. En effet, il parait assez évident qu’un fabricant préférera vendre une machine qui lui rapporte plus ! Pour cela, il va proposer des machines avec une excellente notation environnementale (c'est-à-dire une très bonne étiquette énergie) mais il se rattrapera sur les prix. TOPTEN n’a rien vu de cela. C’est assez inquiétant. Leur erreur fondamentale, non seulement produit une information entièrement fausse mais masque également toute analyse de tendance par exemple ! Nous nous élevons donc contre cette grossière erreur que nous avons tendance à qualifier de faute, qui dénote une parfaite méconnaissance mathématiques, statistiques et même sociologique.

Pourtant, cela est très clair sur nos résultats ! Puisque nous obtenons, en nous basant réellement sur 1000kg de linge lavé chaque année, pendant 10 ans un coût d’utilisation totalement en opposition avec celui de TOPTEN ! Jugez plutôt sur la courbe 1.

 

Nous avons représenté ici en fonction du volume des machines à laver, le coût d’usage pour laver 1000kg de linge par an. Bien entendu, pour les produits sélectionnés par TOPTEN, qui sont a priori de qualité, plus le volume est petit, plus il faut utiliser la machine et donc, plus le coût d’usage sera important. C’est une évidence pour tout le monde sauf pour TOPTEN. Les deux lignes représentent la tendance. No comment ! Nous montrons bien que, plus la machine à un volume important, plus le coût d’usage tend à diminuer pour un volume de linge constant. Logique ! TOPTEN démontre l’exact contraire…

TOPTEN

Conso Responsables analyses 80 machines à laver

Parce que nous sommes gentils et convaincus, nous avons poussé l’étude pour vérifier nos dires en analysant 80 machines à laver de volumes différents (entre 6 kg et 9 kg) et en utilisant les mêmes informations que celle proposées par TOPTEN (ce que nous avons, bien entendu, vérifié afin de produire une véritable étude comparative). Le résultat est sans appel ! Nous le présentons sur la courbe 2 sous forme de moyenne pour ne pas rendre les résultats illisibles (80 machines analysées).

 

L’évidence saute aux yeux ! Plus la machine dispose d’un volume de chargement, moins il faudra l’utiliser pour laver 1000kg de linge par an ! Une évidence ! Nous l’avons démontré.

Enfonçons encore un peu le clou. Le site TOPTEN propose des recommandations d’usages parmi lesquels il est conseillé de remplir la machine conformément à son volume, soit, ni moins, ni plus. Dans ce cas, notre calcul est encore plus dramatique puisqu’il correspond parfaitement à l’usage que préconise TOPTEN. Non, franchement, nous sommes en droit de demander des comptes et une explication quant à la qualité de ce travail.

Un mine d’erreur, et une présentation qui noie les consommateurs

Réfrigérateurs : comparaison de modèle avec ou sans congélateur...

Nous devons également préciser que nous avons également analysé d’autres sélections de produit sur ce site et que, bien entendu, le flou le plus total règne en maître partout. Les réfrigérateurs par exemple mélangent allègrement les réfrigérateurs et les réfrigérateurs/congélateurs. Les comparaisons n’ont donc aucun sens puisque la consommation dépend du volume dédié à la réfrigération et du volume dédié à la congélation (l’énergie nécessaire pour congeler est plus importante que celle nécessaire à la production de froid). Si le classement est présenté en fonction de l’indice d’efficacité (calculé suivant la directive européenne 2003/66/EC du 3 juillet 2003), aucune information n’est apportée sur son calcul, ce qui eut été un minimum ! Quoiqu’il en soit, les classements proposés ne fournissent finalement aucune information et on est en droit de se poser des questions sur leur intérêt.

Téléviseur : les petits coûtent moins cher que les grands… …et un classement a priori sans tenir compte du coût d’achat

Il en va de même pour les téléviseurs par exemple qui eux, ne sont pas classés en fonction de l’indice d’efficacité ! Pourquoi l’utiliser pour les réfrigérateurs mais pas pour les téléviseurs ! Mystère ! Notons également, que les téléviseurs proposent un meilleur classement pour les plus petits modèles que pour les plus grands… Un petit écran consomme donc moins qu’un plus grand. L’intérêt de ce classement, encore une fois, semble très limité. Nous aurions préféré, tout simplement, une présentation en fonction du coût global (coût d’usage + coût d’achat) ce qui correspond exactement à ce que vivent les consommateurs.

Ampoules : la foire à tout !

Autre sujet, les ampoules. Encore une catastrophes puisque, si le site ne donne aucune information quant à l’éco-participation (ce fait est d’ailleurs une constante pour tous leurs produits), on constate aussi que les catégories sont toute mélangées : puissance, forme, durée de vie, nombre d’allumage… Comment n’ont-ils pas réalisé qu’il n’est pas possible de produire une sélection de produits quant les caractéristiques sont toutes si différentes. Il eut été préférable de produire une sélection par questionnaire (quelltype d’ampoule et de puissance par exemple) puis de proposer les résultats depuis les plus proche de la question posée par l’internaute jusqu’à la plus éloignés, tout en effectuant une sélection qualitative de proche en proche. Au lieu de ça, chacun aura le choix de consulter des classements absolument abscons.

Lave-vaisselle : comparaison sans aucun rapport avec les demandes des consommateurs

Une dernière pour la route. Les lave-vaisselles. TOPTEN propose 3 catégories de produits qui sont, systématiquement critiquable. Les lave-vaisselle sont catégorisables en fonction notamment du nombre de couverts, ce qui est la première demande des consommateurs. En effet, lorsque des consommateurs décident d’acheter un lave-vaisselle, ils constatent immédiatement qu’il y a des petits et des gros modèles, c'est-à-dire des modèles à 6, 8, 10, 12 couverts ou plus encore qui sont comparés entre eux, dans une même catégorie. Pourtant, ils ne s'adressent pas au même public ! TOPTEN ne s’en soucie pas ! Seuls la taille et le fait qu’il soit encastrable ou pas les intéressent ! Encore une fois, nous critiquons ce parti-pris parfaitement inadéquat avec la réflexion des consommateurs. De ce fait, il ne faut pas s’attendre à une information utile sur ce site au sujet des lave-vaisselles. En effet, il ne gène absolument pas TOPTEN de comparer 220 utilisations annuelles d’un lave-vaisselle de 8 couverts avec d’autres lave-vaisselles de 11 ou même 14 couverts (voir leur catégorie des intégrables). Ils ne sont alors pas dérangés de présenter cette catégorie avec un classement a priori en fonction du coût d’usage qui met en avant, bien entendu les machines à 8 couverts devant celle à 13 ou 14 couverts ! Quelle information… …inutile ! Notons aussi que dans cette catégorie des « intégrables », le modèle déconseillé est … « en pose libre » ! Parfaitement incohérent. Il aurait été plus intéressant de présenter le classement a priori en fonction du coût global ainsi qu'en fonction du nombre de couverts. Cela aurait évité toute confusion mais ce n'est pas envisageable car TOPTEN ne permet pas de faire des choix en fonction de plusieurs critères... Dans la même veine et toujours dans cette catégorie, leur classement présente, par exemple en 4ème position un appareil au coût d’usage de 358€, juste devant un autre à 369€. Pourtant, le premier coute, à l’achat, 1789€ quand le second coute 469€… On croit rêver !

On nous objectera que ce ne sont pas des classements mais plutôt des sélections mais, nous sommes en droit de nous poser la question de l’intérêt de celle-ci ! Les consommateurs ne sont pas des imbéciles. Ils veulent simplement des produits au bon rapport qualité/prix !  Ils ne veulent en rien un appareil qui coute la peau des f… à l’achat même si, à l’usage il coute à peine un peu moins qu’un autre ! Soyons sérieux.

La catégorie des « pose libre » est du même tonneau puisque, suivant leur classement a priori, les consommateurs sont guidés vers un appareil ne coutant, sur 10 ans « que » 358€ mais qui coute à l’achat 1319€. Encore une fois, les concepteurs de TOPTEN vivent-ils bien sur notre planète ? Pourquoi ne pas présenter les produits en fonction de leur coût global ! Encore un défaut qui nuit gravement à la qualité de cet outil qui pourtant pourrait représenter bien des avantages pour les consommateurs s’il intégrait dans sa réflexion et sa conception les demandes des consommateurs !

Une belle idée mais une réalisation pleine d’erreurs et en dépit du bon sens

Visiblement, les « informations » produites sur ce site n’ont été soumises à aucune validation experte.

Nous arrêtons là la critique puisque, vous l’aurez compris, en fouillant un peu ce site, nous allons de déception en déception et nous vous invitons à prendre les informations de ce site avec d’énormes pincettes, voire, à ne pas les prendre du tout (ce qui semble a priori plus raisonnable).

Cela nous permet d’ailleurs de rebondir sur l’esprit critique nécessaire à une consommation responsable. En effet, ce site, largement porté à bout de bras par la puissance publique, n’offre en réalité aucune information pertinente pour les consommateurs. Pourtant, il se présente comme « la » référence. Nous le déplorons et nous pouvons imaginer qu’il est produit dans un objectif « marketing » plus que dans un réel objectif informatif. D’ailleurs, nous sommes tout à fait prêts à penser que les consommateurs n’ont jamais été associés à une quelconque réflexion sur ce site. Le saurons-nous un jour ? Ce n’est pas certain. Quoiqu’il en soit, aucune information sur le site ne parle du rôle des consommateurs ni de leurs attentes. Nous avons plutôt un site qui impose quand il s’agirait de produire un site qui informe. Quel dommage pour une idée si bonne a priori.

TOPTEN : tout est à refaire ! Faisons-le !

Le projet TOPTEN nous semble très intéressant et dédié à offrir des informations judicieuses aux consommateurs. Nous déplorons par contre l’énorme défaut de qualité de ce site, pourtant recommandé par le ministère de l’écologie au travers du partenariat portant sur la classification des écoproduits. Nous dénonçons ici les erreurs manifestes préjudiciables aux consommateurs. Plus dramatique encore est que ces informations sont largement financées par l’argent public. Comment les consommateurs pourraient-il procéder à une analyse économique avec de telles informations dénuées de tout bon sens, de compétences mathématiques et statistiques et dépourvue manifestement d’analyse a postériori ? Car en effet, l’intérêt pour les consommateurs est bien de connaitre le coût global de ses produits. Ce coût global correspondant d’une part au coût d’achat et, d’autre part, au coût d’usage, il est inconcevable de produire une information fausse qui ne respecte pas les consommateurs.

 

Nous allons donc proposer aux initiateurs de ce projet de réaliser pour eux des analyses de qualité. Pour eux et surtout pour les consommateurs qui doivent pouvoir choisir en toute connaissance de cause les produits. D’après ce que nous connaissons de ce projet que nous suivons depuis plusieurs années, il n’est tout simplement pas possible qu’il reste dans cet état de délabrement qualitatif. Peu de produits proposés, des erreurs manifestes d’interprétations, un manque d’analyse des résultats et, apparemment, une faible connaissance des principes de la consommation.

 

Nous demandons au gestionnaire et concepteur de ce site de nous contacter car, bien entendu, nous leur offrons un droit de réponse. Nous sommes responsables !

 

Dans notre projet d’investir ce site, nous souhaitons avoir votre avis. N’hésitez pas à nous donner vos propositions de produits, de comparatif, ou vos idées.

Ecrivez-nous à consommateurs.responsables@gmail.com.

Nous nous ferons un plaisir de vous répondre et d’agir en conséquence au service d’une consommation responsable, pour tous et en toute connaissance d’une information réellement fiable et pratique.

 

P.S.: merci à BR pour son relecture précieuse

Partager cet article

Repost 0
Published by conso-responsable - dans Consommation
commenter cet article

commentaires