Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : conso-responsable.over-blog.com
  • conso-responsable.over-blog.com
  • : Choisissons notre consommation. Ne la subissons pas. Les associations de consommateurs ne font que défendre la société de consommation. « Consommer, consommer, toujours plus… » Au mépris de la qualité et de l’éducation qui mènent pourtant à la liberté de choisir et d’agir. Elles sont complices et nous envoie dans le mur. C’est un fait ! La société de consommation détruit le lien social, dévore l'environnement. Face au consumérisme, regroupons-nous !
  • Contact

Rejoignez-nous ?

Contacter nous en écrivant à consommateurs.responsables[@]gmail.com

 

Rejoignez-nous pour défendre la consommation responsable et faire avancer sa prise en compte par tous

 

Choississons notre consommation

 

Ne la subissons pas

Recherche Dans Ce Site

16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 19:36

L'INSEE publie régulièrement son fameux i'indice des prix à la consommation qui est composé des produits liés à l'alimentation, des produits manufacturés (habits, produits de santé,...), du prix de l'énergie et des services (loyer, eau, enlèvement des ordures ménagères, transport, communication,...). Vous pouvez trouvez la mise à jour de juin 2010 en cliquant ici.


Ainsi, en juin, le mot d'ordre est "Les prix à la consommation sont stables en juin 2010", ce qui semble, au premier abord assez rassurant. toutefois, on constate rapidement que cela signifie simplement qu'entre mai et juin, les prix n'ont pas augmenté ! En revanche, sur 12 mois les prix ont augmenté de 1,5%, sans compter le tabac (qui est soumis à une politique sanitaire incitative visant à augmenter fortement son prix).

 

Il ne semble pourtant pas que nos salaires aient augmenté en proportion, ce qui nous donne un premier enseignement qui n'est autre que la consommation, ferment de notre société de consommation (le consumérisme !), doit être maintenue et que l'effort ne sera consenti que par les consommateurs. Les prix augmentent, les recettes issues de la TVA également. C'est donc tout bénéfice pour le budget de l'état qui ne prévoit toutefois aucune mesure en faveur du développement d'une consommation responsable, faite de produits locaux, de services de santé de proximité (comment supporté les 1H de route ou plus pour aller accoucher ou subir une opération).

 

Si on se penche de plus prêt sur le détail de l'indice des prix, on constate rapidement que les produits alimentaires frais sont en augmentation de 11,5% sur 12 mois et l'énergie, elle, subit une hausse de 9,4%, largement tirée vers le haut par les tarifs du gaz. On constate également que les services augmentent globalement de 1,3% et que les produits manufacturés baissent eux de 0,1%.

 

Analysons maintenant ces chiffres au regard des pondérations présentées par l'INSEE. Ainsi, nous constatons que l'alimentation pèse pour 17% dans notre budget, les produits manufacturés pour 32%, l'énergie est à 7% et enfin, les services sont à 44%.

Ainsi, seul les produits manufacturés sont en baisse mais ils ne représentent que 32% (selon l'INSEE). Cette baisse est en réalité faussées par les promotions du secteur automobile qui impacte fortement ces chiffres. Autre signe inquiétant, le secteur des chaussures et de l'habillement est en hausse de 1,7% sur 12 mois ce qui tendrait à signifier que les produits réalisés à bas coût (voire dans des conditions sociales et environnementales douteuses) ne sont plus aussi rentable qu'il y a un an, voire (en rêvant !) qu'ils sont mis en concurrence réelle avec les productions de proximité.

 

Le plus gros point noirs néanmoins, mis à part le coût du gaz, concerne cependant l'alimentation. Comment en effet promouvoir une alimentation de qualité quand le prix des produits frais augmente de 11,5% ! Chaque année, on nous fait le coup des conditions climatiques mais cela ne peut plus durer. L'alimentation de qualité est un préalable à l'établissement pérenne de toute société. Nous souhaitons donc que soit mis un frein sévère à la spéculation alimentaire et que chacun puisse profiter de produits frais de qualité.

La baisse des prix concernant les produits alimentaires autres que frais n'est pas non plus rassurantes quand on sait qu'il s'agit de produits élaborés, qui ne sont pas forcément conçus avec des produits "de chez nous", ni même avec des produits qualitativement irréprochable...

 

Globalement, le message à tirer de la publication de l'INSEE est le même que tous les mois : "serrez-vous la ceinture, il faut faire rentrer de la TVA dans les caisses". Face à cela, nous demandons à chaque consommateur :

  • - de maitriser ses consommations en évitant le gaspillage
  • - de profiter de l'été pour marcher ou faire du vélo et de laisser le "gouffre à carburant" de côté
  • - de continuer à trier les déchets autant que possible bien que...  ... nous y reviendrons (tout n'est pas si évident que cela de ce côté) 
  • - de nous rejoindre dans notre combat en faveur d'une consommation responsable

 

Nous demandons également aux pouvoirs publics :

  • - d'engager une réforme profonde de la fiscalité pour que la TVA soit supprimée et que ses recettes soient reportés sur l'imposition sur le revenu, et calculé (après décote et application du quotient familiale) avant toute défiscalisation 
  • - d'engager une profonde modification du rapport à l'alimentation en ne laissant pas la spéculation affamer les plus démunis et laisser s'installer une alimentation à deux vitesses 
  • - de déclarer patrimoine nationale préservé, protégé et soutenu l'agriculture de proximité

 

Nous serons exigeants et attentifs à toute proposition en faveur d'un accès à des conditions de vie digne pour chacun. La responsabilité collective l'impose. La responsabilité individuelle l'exige.


Partager cet article

Repost 0
Published by conso-responsable - dans Consommation
commenter cet article

commentaires