Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : conso-responsable.over-blog.com
  • conso-responsable.over-blog.com
  • : Choisissons notre consommation. Ne la subissons pas. Les associations de consommateurs ne font que défendre la société de consommation. « Consommer, consommer, toujours plus… » Au mépris de la qualité et de l’éducation qui mènent pourtant à la liberté de choisir et d’agir. Elles sont complices et nous envoie dans le mur. C’est un fait ! La société de consommation détruit le lien social, dévore l'environnement. Face au consumérisme, regroupons-nous !
  • Contact

Rejoignez-nous ?

Contacter nous en écrivant à consommateurs.responsables[@]gmail.com

 

Rejoignez-nous pour défendre la consommation responsable et faire avancer sa prise en compte par tous

 

Choississons notre consommation

 

Ne la subissons pas

Recherche Dans Ce Site

4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 15:32

Sous ce titre quelque peu teinté par mon passé de scientifique et de chercheur, se cache en fait une réalité simplissime, irréfutable, absolue et donc incontournable !

 

La terre comporte des montagnes, des océans, des déserts, des terres arables, des ressources souterraines, des rivières,… Tout cela tient sur notre tout petit bout d’univers sur lequel nous avons la chance de gambader. Cependant, nous sommes obligés de reconnaitre que cette terre n’est pas élastique et qu’il ne nous est pas permis de multiplier sa surface ni son volume.

 

La terre est ainsi faite et elle ne grandira pas. Son histoire géologique nous permet de profiter de ressources très intéressantes dans son sous-sol (eau, pétrole, gaz, charbon, nikel, cuivre, or, basalte,…) mais également en surface (forêt, terres arables, vent, eau, sel, …). Les ressources souterraines sont issues de la dynamique même de la terre (et des ses interactions avec le reste de l’univers) et s’inscrivent dans des temps de l’ordre des temps géologiques. Les ressources de surfaces, elles, sont en compétition avec la dissémination humaine qui réduit leurs territoires et sont, quoiqu’il en soit contraintes par les surfaces qu’ont veut bien leur allouer.

 

Bilan des courses, puisque personne ne vivre plusieurs millions d’année pour voir se reformer des ressources en hydrocarbures ou pour voir émerger par tels ou tels catastrophes interplanétaires source d’apport en minerais et puisque nous laissons toujours moins de territoires en surface, il est une évidence que l’ensemble des ressources que nous prodigue la terre ne peut être appréhendé que de manière fini. Il s’agit d’un stock disponible non renouvelable.

 

Conclusions et axiomes

  • - toutes analyses et prospectives doivent se faire sur l’hypothèse d’un monde fini avec des ressources limitées
  • - toutes ressources exploitées ne l’est qu’une seul fois sauf à pratiquer le recyclage parfait (à 100%) de la matière
  • - toute théorie remettant en cause ces 2 conditions s’inscrit a priori dans l’erreur et ne peut en aucun de recevoir le crédit du réalisme
  • - sauf à mettre au point un quelconque mécanisme de génération spontanée ou à développer une technologie débouchant, de manière simpliste sur "1+1>2", les troisièmes points est indépassable.

 

"Celui qui croît qu'une croissance exponentielle peut continuer indéfiniment dans un monde fini est un fou, ou un économiste" - Kenneth Boulding (économiste Américain, parmi d’autre activités ; 1910-1993)

Partager cet article

Repost 0
Published by conso-responsable - dans Les incontournables
commenter cet article

commentaires