Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : conso-responsable.over-blog.com
  • conso-responsable.over-blog.com
  • : Choisissons notre consommation. Ne la subissons pas. Les associations de consommateurs ne font que défendre la société de consommation. « Consommer, consommer, toujours plus… » Au mépris de la qualité et de l’éducation qui mènent pourtant à la liberté de choisir et d’agir. Elles sont complices et nous envoie dans le mur. C’est un fait ! La société de consommation détruit le lien social, dévore l'environnement. Face au consumérisme, regroupons-nous !
  • Contact

Rejoignez-nous ?

Contacter nous en écrivant à consommateurs.responsables[@]gmail.com

 

Rejoignez-nous pour défendre la consommation responsable et faire avancer sa prise en compte par tous

 

Choississons notre consommation

 

Ne la subissons pas

Recherche Dans Ce Site

3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 19:02

 

2 septembre 2011

 

La bourse craque. Le CAC 40 a perdu 3,59% et passe à 3148,53 points.

 

Au cas ou vous n'auriez pas lu entre les lignes ou que vous ne suiviez pas la bourse et les activités des spéculateurs dont le travail n'est autre que de créer de la richesse par tous les moyens, nous devons constater aujourd'hui que nous vivons une situation parfaitement inédite. Il semble que la finance soit quasiment arrivée à tirer le maximum de richesses du système tel qu'il est organisé actuellement. Voilà d'ailleurs bien pourquoi tant de "spécialistes" de la pratique financière, à grand renfort de capitalisme débridé et d'avidité à créer de la richesse pour créer de la richesse, tant d'experts et de spéculateurs freinent des quatre fers contre toute tentative de régulation ou de taxe sur les transactions financière. Pourquoi accepteraient-ils une règle du jeu qui ne semblent pas leur offrir de possibilité d'augmenter leurs richesses plus encore ? Aveugles et sourds, le monde de la finance et ses participants ne voient ni t'entendent les cris de détresse que leur lancent les hausses permanentes des prix, le pillage des ressources, l'exploitation des salariés, etc...

 

De fait, une alternative se propose à eux depuis plusieurs années. Celle-ci toutefois connait depuis quelques temps une croissance pour le moins inquiétante. La spéculation en effet s'oriente de plus en plus vers les matières premières et les matières agricoles. Du coup, l'un des nouveaux joujoux devient la gestion des stocks de denrées alimentaires et notamment leur blocage pour faire monter les prix et engranger ensuite des bénéfices colossaux. Suivant le principe basique mais hautement rentable en finance qui veut que "ce qui est rare est cher", bloquer les stocks permet de les rendre attractifs et donc de faire grimper les prix d'achat permettant leur mise sur le marché. Pour ces requins de la finance, le tour est joué puisque rareté est crée et richesse assurée.

 

Conclusion face à cela, et dans le cas où il n'y a aucune régulation sur les productions alimentaires, attendons-nous très rapidement à une envolée des prix alimentaires. Si nous, les consommateurs, nous serons, évidemment les dindons de cette macabre farce, nous pouvons imaginer très facilement que, outre les spéculateurs, les grandes surfaces et les centales d'achat tireront également des bénéfices substantiels de la situation. Comme d'ailleurs à chaque fois qu'il est possible d'augmenter leur marges. Ce ne sont pas des philanthropes ! En effet, sous le prétexte bien réel du hausse des prix des matières premières agricoles, les prix des produits achetés en grandes surfaces vont donc augmenter, ainsi que les marges des distributeurs. Ce système bien connu et pratiqué depuis longtemps leur permettra donc d'accroitre leurs bénéfices. Bien entendu, ces acteurs cupides seront dénoncés et feront des petits gestes tels que des promotions, des paniers types (ce qui ferra surement plaisir au Secrétaire d'Etat au Commerce, lui qui a tenté de promouvoir dans un même élan les paniers des essentiels et sa carrière), ou encore des points de fidélité ! Mais, soyons certain d'une chose : les distributeurs seront parmi les vainqueurs.

 

Pire encore, il devient plus que probable que de plus en plus d'entre nous n'aient plus accès au minimum, ce que traduira la statistique national par une hausse de la pauvreté. Concrètement, cela se traduira, entre autre, par une dégradation de la qualité de l'alimentation.

Nous pourrions aussi aborder le problème du déséquilibre sur le marché mondial ou certain s'engraisseront (producteurs, intermédiaires, distributeurs) quant d'autres ne seront toujours et encore que spectateurs (l'immense majorité de tous les autres !) et d'autres enfin, que simples vaches à lait (les consommateurs).

 

Enfin, pour faire court, notons que tout ce système qui s'oriente plein pot vers une hausse des prix de l'alimentation aura une conséquence inattendue et inique puisque, les prix augmentant, dans l'état actuel, cela signifie également une hausse des rentrée fiscal via la TVA.

 

Nous demandons donc urgemment :

- une interdiction pure et simple de la spéculation sur les produits destinés à l'alimentation (nous sommes conscient de l'immensité du chantier mais nous sommes tout aussi conscient de l'immensité du désastre à venir si cette mesure n'est pas prise)

- la mise en place de filière permettant de favoriser l'accès au produits locaux et de saison, ce qui permettra à chacun de pouvoir disposer de produits sains (cela doit être intégré au cahier des charges) tout en maintenant une agriculture de proximité, gage d'aménagement qualitatif du territoire.

- l'obligation pour les distributeurs et les centrales d'achat de répercuter une part non-négligeable de leur bénéfice en faveur d'un service public de l'alimentation et de l'éducation à l'alimentation

- la suppression de la TVA et l'intégration des volumes générés et qui abondent le budget de l'état dans l'imposition sur le revenur avec un calcul des tranches d'imposition et des exonération rendant impossible toute regressivité

 

Ces quatre mesures ne sont, bien entendu que trois exemples. Il y a bien d'autres solutions à ajouter et nous vous invitons bien entendu à nous en faire part afin de débattre et de soumettre à la sagacité de tous des idées constructives et permettant d'optimiser l'alimentation de tous, dans des conditions de sécurité d'approvisionnement et d'hygiène maximale.

 

Nous espérons vous lire bientôt et vous invitons à rester très vigilants quant aux hausses des prix de l'alimentation qui arriveront dès cet automne.

 

Contacter nous à consommateurs.responsables@gmail.com.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by conso-responsable - dans Actualités et Réactions
commenter cet article

commentaires