Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : conso-responsable.over-blog.com
  • conso-responsable.over-blog.com
  • : Choisissons notre consommation. Ne la subissons pas. Les associations de consommateurs ne font que défendre la société de consommation. « Consommer, consommer, toujours plus… » Au mépris de la qualité et de l’éducation qui mènent pourtant à la liberté de choisir et d’agir. Elles sont complices et nous envoie dans le mur. C’est un fait ! La société de consommation détruit le lien social, dévore l'environnement. Face au consumérisme, regroupons-nous !
  • Contact

Rejoignez-nous ?

Contacter nous en écrivant à consommateurs.responsables[@]gmail.com

 

Rejoignez-nous pour défendre la consommation responsable et faire avancer sa prise en compte par tous

 

Choississons notre consommation

 

Ne la subissons pas

Recherche Dans Ce Site

16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 21:19

Il y a quelques jours, la Belgique, par l’intermédiaire de Paul Magnette, ministre de la protection des consommateurs, a décidé l’interdiction de la vente des tapis puzzle bien connu des parents et largement pratiqué par les enfants. Cette interdiction, assortie d’une amende pouvant aller jusqu’à 20.000€ pour les contrevenants. Cette interdiction a été motivée par le constat d’une teneur excessives en particules nocives.

 

Et oui, ce tapis est bien pratique pour les tout petits mais, combien de parents se sont posé la question de la composition de ces tapis ? Il est en plastique, souple et résistant.

En plastique…  …comme les bouteilles en plastique.

Souple…  …pas comme les bouteilles en plastique.

Conclusion, il y a bien un ou plusieurs produits qui ont été ajouté(s) à ce plastique pour devenir souple !

Le fordamine : un produit dangereux et connu pour ça

Bingo ! Ces tapis contiennent du formamine. Il s’agit d’un dérivé de l’ammoniac qui est, entre autre utilisé dans l’industrie comme solvant pour donner de la souplesse au gomme caoutchouc par exemple. Il est aussi utilisé dans l’industrie pharmaceutique ou pour la fabrication d’engrais

Si on avait su cela avant, il est clair que bien des parents auraient hésité à mettre entre les mains, les narines et les dents de leur petit un jeu contenant un produit utilisé comme solvant. Et même s’il participe à l’industrie des engrais, ce n’est pas une raison pour faire pousser nos enfants avec cette sal…

 

Pour en rajouter une couche (sans jeu de mot), le formamide fait partie des substances «CMR», catégorie 2 - R61ce qui signifie qu’il cancérogènes et/ou mutagènes et/ou toxiques pour la reproduction. Pour faire simple, ce produit est un danger pour les être humains et à plus forte raison pour les enfants…

 

Dernier point, une étude entamée en 2007 par E. Langlois, B.Honnert et B.Oury, s’intéresse à la famille des formamides et acétamides en raison du caractère reprotoxique de la plupart des termes de cette famille et de la variété des activités industrielles où ils sont utilisés. Traduction : les fordamides (dont fait partie le fameux formamine) sont connux pour être dangeureux.

Une situation intolérable bien que connue

Nous savons tous que les enfants sont beaucoup plus sensibles à leur environnement (qualité de l’eau et de l’air notamment) que les adultes. Comment alors peut-on alors imaginer qu’un tapis comprenant du fordamine puisse être posé sans soucis dans une chambre d’enfant alors qu’il est reconnu comme un danger public !!

Si les études sont en cours en France relativement à la dangerosité du fordamine, nous nous interrogeons sur deux points :

  • - les bébés français sont-ils plus résistants que les bébés belges, ce qui autorise les distributeurs à vendre ces tapis, malgré les études belges ?
  • - pourquoi une étude belge ne ferait-elle pas foi en France ?

 

Ces deux points nous amène à une demande urgente puisqu’il est aujourd’hui impératif de réaliser que les risques pour la santé d’un français, d’un belge, d’un letton, d’un chypriote, d’un turc ou d’un allemands les mêmes. Un produit dangereux est dangereux. Les frontières n’ont rien à voir dans cette histoire. Autrement dit, nous demandons que soit constituée une agence européenne des risques sanitaires dont els avis font foi sur l’ensemble du territoire européen. Et au delà, bien entendu.

 

A l’heure actuel, certaines enseignes ont retiré ces tapis de leur rayons et certaines propose d’ailleurs le remboursement de ce produit pour les consommateurs le ramenant au magasin. Bravo.

 

Cependant, nous tenons ici à lancer une alerte puisque ce produit est connu pour être dangereux mais n’a jamais été retiré des produits. Il aura fallu une enquête en Belgique et une fuite de cette information en France pour que les produits contenant cette m… soient retirés des rayons.

 

Nous demandons également ce qui peut justifier que ce produit soit interdit en Europe à partir de 2013… Si une telle décision a été prise, cela repose sur une étude de risque qui aura conclu à sa dangerosité. Pourquoi, dans ce contexte ne pas l’interdire immédiatement. Nous dénonçons ici le poids des lobbys de la chimie et l’indigence des associations de consommateurs dont le rôle aurait été de s’intéresser à ce sujet si elle en avait eu les moyens. Pourtant, REACH est un grand chantier qu’il devrait être en mesure de suivre… La réalité nous prouve le contraire. Malheureusement. Ce sujet n’assure surement pas assez de rendement en termes d’adhésion pour ces associations consuméristes.

 

Nous demandons instamment l’ouverture d’une enquête pour évaluer la chronologie de la connaissance des autorités sanitaires en la matière afin d‘établir les responsabilités dans ce scandale.

 

Nous demandons également que le processus REACH produise, pour l’ensemble de substances analysées un indice de dangerosité avec prise d’effet immédiat en cas de dépassement d’un seuil d’exposition des consommateurs et les utilisateurs professionnels de ces produits. La chimie est une science remarquable mais les maux qu’elle peut provoquer sont insupportables. Ensembles, crions notre révolte face à la chimisation de notre vie.

 

Si ce sujet est aujourd’hui, déjà sorti de l’actualité, il est évident que nous n’allons pas en rester là et que nous vous informerons de l’avancer du sujet. Nous allons par ailleurs demander à chacun de se prononcer quant à ses responsabilités.

 

Soutenez-nous dans ce combat en nous rejoignant et n’hésitez pas à nous écrire !

Partager cet article

Repost 0
Published by conso-responsable - dans Consommation
commenter cet article

commentaires